Bagare voiture

8 juillet 2014

J'ai très mal dormi cette nuit là. J'ai fait un cauchemar horrible qui m'a réveillé et quand j'ai ouvert les yeux, un esprit était là.

 Il voulait discuter et je lui ai clairement dit qu'il n'avait qu'à attendre demain matin et j'ai essayé de me rendormir mais ce cauchemar me poursuivait et j'ai alors compris que ce n'était pas un simple cauchemar mais que je revivais un drame. Pas à la place de cet esprit mais plutôt à la place de sa victime.

En faite, j'étais en voiture avec mon mari et mon fils sur l'autoroute en direction de Chambéry, j'avais en tête l'idée que j'allais chez ma cousine. J'ai commencé à doubler une voiture mais celle-ci fit exprès d’accélérer également, ne me laissant pas non plus me rabattre derrière elle. J'ai mis un grand coup de frein pour me ranger derrière elle. En nous rangeant, nous avons remarqué qu'il portait une tenue de prisonnier. Il a commencé à ralentir encore et encore si bien qu'on roulait presque à 20 km/h. J'ai accéléré pour le semer mais au moment où je me rabattais devant lui il se mit à foncer à son tour, me forçant à accélérer également.

Mon mari à composer le numéro de la police et j'ai pris la première sortie, au dernier moment pour qu'il ne puisse pas nous suivre. Mais mon mari l'a vu s'arrêter sur l'autoroute, faire marche arrière et prendre la même sortie que nous. Nous étions arrêté à un feu rouge. Nous avons eu une femme au téléphone qui nous a dit de rester en ligne, nous as indiqué la route à prendre pour qu'il puisse l'arrêter un peu plus loin, où une unité se mettais en place pour nous attendre. Il est descendu de voiture et a commencé à s'approcher de nous. J'ai verrouillé les portières et je fixais à tour de rôle sa progression et le feu en priant pour qu'il passe au vert. Sans attendre plus longtemps je suis passé au feu rouge. J'ai continué ma route pendant qu'il me suivait en me collant menaçant de me rentrer dedans. J'allais aussi vite que je le pouvais en attendant avec impatience que le rond point où la police devait intervenir arrive. Quand ce fut le cas, la police nous a cerné. Avant qu'on arrive, mon mari était déjà passer derrière avec mon fils. Je me suis baissé autant que possible et mon mari a sorti notre fils du siège auto. L'homme est sorti de sa voiture arme au poing et quand il a vu mon fils passer devant la vitre arrière, il a tiré. Heureusement trop tard, mon mari l'avais déjà allongé le protégeant de son corps. La balle à traverser la voiture de part en part et tous les flics lui ont tiré dessus. Il est mort.

J'ai quand même finis par me rendormir jusqu'au matin et quand je me suis réveillée l'esprit était toujours là. J'avais l'impression que c'était un mauvais esprit mais il me dit que non. Qu'il voulait se racheter. C'est là que j'ai compris ce qu'il s'était passé en réalité. Le gars a suivit une famille de la même façon que nous mais quand il est sorti de la voiture au feu, le père est sorti de voiture pour s'expliquer avec lui. Il se sont embrouillé et ils ont tous démarré. Sauf qu'il a continué à les suivre. Voyant que les parents continuaient à s’engueuler dans la voiture, quand il les a vu s'arrêter sur une aire de repos, il s'est arrêté aussi. La situation lui rappelait son enfance et il a battu le père à mort avant de violer et de tuer la mère et les trois enfants... il m'a dit que son père battait sa mère et violer sa sœur. Quand il a vu la violence du père, il a voulu les protéger de sa violence... il m'a vraiment semblé être un peu déficient mentale.

Il m'a dit s'appelait David et je lui ai proposé de le conduire auprès des gardiens qui pourraient l'aider à réparer ses fautes. Ce que j'ai fait.

Un peu plus tard dans la matinée, Marc est venu me voir. Il m'a dit qu'ils avaient des doutes sur David. Qu'il leur semblait louche et qu'il le garderait à l'œil. Que quand on commet des actes aussi grave en général on finit directement par être un mauvais esprit et que c'est rare qu'on veuille se repentir. En tout cas, ils étaient d'accord pour dire qu'il n'a pas toute sa tête et il m'a assuré qu'ils ne le laisseraient pas s'approcher de Luis.

Le lendemain, les gardiens ont dû intervenir face aux ombres. Elles sont venus s'en prendre à mon fils. Comme la majorité d'entre eux était en train d'essayer d'arracher une âme errante des griffes des mauvais esprits de la forêt, les ombres sont venus s'en prendre à lui. Sauf que Marc a été obligé de venir avec David. Figurez-vous qu'il en a profitait pour envoyer des mauvaises énergies à mon fils en lui disant des choses du genre : "tu vois, t'a mère ne t'aime pas"... Marc était là, il a fait le nécessaire et il est parti.

Les jours passèrent et j'ai contacté Marc pour savoir ce qu'il en était de David. Il m'a confirmé nos craintes. David était bien un mauvais esprit qui s'est fait passer pour un repentant afin de mieux nous approcher.... Il a bien sur était banni et a rejoint ces copains les mauvais esprits...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau