Maison hanté

Depuis ma naissance

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu l'impression d'être observée, de ne pas être seule. Cette impression pour une raison que j'ignore, se renforçais la nuit. Peut être parce que notre peur est décuplée dans les endroits sombres... Qui sait ?

 

Ma mère raconte encore que pour dormir c'est à peine si on me voyait dépasser de sous la couette. J'avais tellement peur qu'on m'attrape que j'en faisais une sorte de sac de couchage. Le rapport avec la couette ? me demanderez-vous. Je sentais trop leur présence avec un simple drap.

Cauchemar

Bien sûr quand on est gosse et qu'on dit à nos parents qu'on a peur, surtout le soir, ils en concluent qu'on a des terreurs nocturnes ou qu'on a simplement peur du noir... Chose étrange je n'ai jamais réussis à dormir avec la lumière, j'avais peur des ombres... Il fallait que je sois dans le noir complet mais également que la porte soit fermée. J'avais peur que quelqu'un entre, si elle restait ouverte... Comme je n'avais aucune idée de ce qui me causait ces terreurs, qu'ils m'arrivent encore d'avoir aujourd'hui (par exemple, je ne me lève jamais la nuit pour aller aux toilettes ou pour boire, une vieille peur qui se réveille toujours dès que j'ai le malheur d'y penser).
Finalement, j'ai cru ce que mes parents me disaient. Que ce n'était que mon imagination, que je ne risquais rien et patati et patata... On a tous entendu nos parents nous dirent que ce ne sont que nos cauchemars, que le croquemitaine n'existe pas, etc. Tout ça n'a pas éliminé le problème. J'ai juste arrêté d'en parler à mes parents...

Sixi me sens

La révélation s'est faite lors de mon année de 4ème, au collège. C'était peu de temps après la sortie du film "6ème sens" que, notre prof de français nous a montré en cours... C'est là que j'ai compris d'où me venait mes peurs et croyais-le ou non mais ça ne m'a pas rassuré du tout ! D'autant que si dans le film le petit garçon les voit, moi ce n'est pas mon cas. Je ne sais d'ailleurs pas ce qui est le pire : les voir ou seulement sentir leurs présences sans savoir... Je dois avouer que mon avis est partagé... Les voir, s'ils ne sont pas blesser et qu'ils ne me causent pas de cauchemars, c'est une chose mais dans le cas où je dois en croiser un qui a le crâne à moitié défoncé... je passe mon tour !
Cette même année, nous avons eu deux suicides et une tentative au collège. Je les connaissais surtout de vue mais l'une d'elle faisait parti de mon groupe d'amis. Elle a sauté de la falaise de St Hilaire du Touvet...
Au mois de Juin, j'ai encadré un groupe de catéchisme avec ma mère pour la sortie de fin d'année. Nous devions justement prendre le funiculaire pour nous rentre à St Hilaire. Je ne me suis pas senti bien, je me sentais observée et j'ai eu ce qu'on pourrait appeler une "vision" : je l'ai vue debout sur un rocher. j'ai bien sûr vite chassé cette idée de mon esprit en me disant que je devenais folle... Ce fut ma première "apparition", mon premier vrai contact avec un esprit et depuis il y en a eu bien d'autres...

Esprit de la foret

Ce même été, j'en ai croisé plusieurs autres. C'était à la Croix du Nivolet, au dessus de Chambéry. Il y a un moment où le sentier passe dans la forêt. Dès que nous sommes entré je me suis senti observée. Je m'arrêtais souvent pour regarder autour de moi, si bien que toutes les personnes qui m’accompagnais, ont continué leur chemin et je me suis retrouvée seule. J'ai regardé autour de moi, cherchant une explication. Je pensais que c'était peut être quelqu'un qui s'était caché là pour me faire peur mais ce que j'ai "vu" fut trop flippant pour que je ne me retienne pas de partir en courant. Un grand nombre d'esprits étaient présent. Ils se cachaient derrière les arbres et m’observaient. Ce que je veux dire par "voir", ce n'est pas comme voir les êtres vivants. J'ai eu une sorte de flash, de vision, dans laquelle je les voyais m'observer. Croyez moi je me suis traitée de folle à peine y avoir pensé. Voilà que j'avais des visions maintenant ! C'était n'importe quoi ! Ce ne devait être que mon imagination, rien d'autre. J'étais probablement encore sous le choc de ce qui s'était passé au collège alors j'en voyais partout ! Rien de plus !
Quand nous sommes arrivés au sommet, j'ai perdu toute assurance. Il y avait plein de fleurs accrochées à la barrière, plein de plaques parlant de personnes disparues ici, étant tombées par accident ou étant venues se suicider... J'en ai eu froid dans le dos.

Barrage du cheylas

La pire experience de cet été là, m'est arrivée alors que nous sommes allés à vélo jusqu'au barrage du Cheylas, avec mes cousines, ma sœur et ma tante. Dès que nous sommes arrivées à proximité, je me suis sentie observée mais il n'y avait personne à part nous. Pas même un pêcheur ! Comme je n’arrêtais pas de me retourner je ne suis même pas aller jusqu'au bout que ma tante nous faisait déjà faire demi-tour. J'ai suivi le mouvement, trop heureuse de ne pas rester trop longtemps. Mais je continuais de me retourner sans arrêt et j'avais cette impression de pédaler très vite sans avancer. Comme si quelqu'un ou quelque chose m’empêchait d'avancer. C'est alors que je l'ai vu. Un homme se tenait sur le bord de la rive de l’Isère. Je n'ai pas pu voir son visage mais je me souviens qu'il portait un pantalon marron et un t-shirt ou une chemise blanche. Mes souvenirs sont un peu vague avec le temps. j'ai paniqué, comme les fois précédentes, et j'ai pédalé aussi vite que possible pour essayer de rejoindre ma famille qui était déjà loin devant.
Le soir en rentrant chez moi, j'ai demandé à mes parents s'il n'y avait pas eu un accident au barrage, récemment. Mon père, pompier, m'a dit que lui n'était pas intervenu là-bas en tout cas. Mais ma mère s'est souvenue d'un article dans le journal qui disait qu'un homme s'était jeté dans le barrage. Son corps avait été retrouvé coincé dans une écluse... Là, je n'ai plus eu de doute. J'étais capable de "voir" les esprits.

Arts divinatoire

 Suite à cela, je me suis intéressé un peu plus aux arts divinatoires. En fait j'ai commencé avec la cartomancie et un simple tirage. Je le faisait autour de moi pour m'amuser et ça s'est réalisé ! En tout cas pour mon père. Il a perdu 2 fois ses clefs et une fois son portefeuille... J'aurais quand même préféré avoir tort, pour le coup ! A mon entré au lycée, je me suis acheté un jeu de tarot et depuis je ne me suis plus arrêté. Par contre les esprits, eux, m'ont relativement laissé tranquille. Enfin, disons que j'ai appris à les ignorer, donc ils me fichaient la paix.

Pendule

Il y a quelques années, j'ai commencé l'utilisation du pendule pour essayer d'entrer en contact avec mon guide spirituel. J'avais rencontré une personne qui me disait que je devrais voir si j'en avais un. Il s'est avéré que c'était le cas et depuis, grâce à son aide, j'essaye d'être en accord avec mon destin et de suivre le chemin que je dois en me mettant au service des personnes qui m'entourent, vivant principalement, et mort, s'il le veulent. Parce que je ne fais pas dans le spiritisme, pour l'instant ça me fais flipper. Donc j'accepte de communiquer avec eux, s'ils le veulent bien.

Bain de sang

Peu de temps après l'emménagement dans mon premier appartement, j'ai passé une soirée toute seule. je me suis senti observée, en insécurité totale. Je ne voulais pas aller me coucher avant que mon fiancé ne rentre, même si j'étais épuisée. C'est après cet épisode que j'ai ressenti la présence de deux esprits qui "vivaient" ici. L'un était un homme habillé de culotte avec une perruque poudré. Il était toujours en train de "lire" près de nos bibliothèques. Quant à l'autre, il s'agissait d'une femme qui, apparemment, était morte dans la baignoire. Pas vraiment celle que nous utilisions nous, et heureusement ! Mais dans une baignoire qui était déjà disposée dans cette pièce à l'époque. Parce qu'elle était sensiblement de la même époque que l'homme qui était dans le salon. Peut être un mari et sa femme... Peu de fois elle m'est apparue morte dans une baignoire ensanglantée et heureusement. Souvent elle était habillée et me souriait. C'est à partir de là que j'ai commencé à entrée en contact avec eux. Je ne les entends pas comme je vous entends vous. Ils communiquent avec moi par la pensée. Ce qui n'est pas simple parce qu'on se demande parfois si on ne s'imagine pas ces conversations. Mais en fait, il n'y a aucun doute, parce que j'entends une voix différente de la mienne. Je ne saurais pas comment vous expliquer ça, mais c'est ainsi.

T l

Une nuit j'ai vraiment eu peur. C'était la première fois que j'étais confronté à une manifestation. Dans cet appartement, la porte de notre chambre était vitrée et donnait sur le salon. Alors que nous étions tous les deux couchés, j'ai commencé à me sentir mal. Je me sentais observée. Par habitude, je me suis caché sous mes couvertures en espèrant que ça passe vite... En me tournant vers le salon, j'ai vu une lumière. Quelqu'un changeait les chaines très vite. J'ai réveillé mon fiancé et au moment où il se tournait vers la porte lui aussi, tout s'est éteint. Il s'est levé quand même pour voir, mais tout était en ordre. Moi je n'aurais jamais eu le courage d'y aller !

Pendu

Puis nous avons déménagé mais encore dans un vieil immeuble résultat, j'ai fais la connaissance d'un nouveau fantôme. Je vous laisse imaginer ma frayeur quand en ouvrant la porte des toilettes je suis tombé face à face avec un pendu... Heureusement c'est la seule fois où il m'est apparu comme ça. Ensuite nous discutions de temps en temps. C'était un homme très sympathique mais il n'a jamais voulu me dire pourquoi il s'était pendu.

Accident de voiture

Une nuit ou j'étais encore seule, deux "nuisibles" sont venu me torturer. Ce que j'appelle des nuisibles ce sont des esprits qui "s'amusent" à torturer les vivants. Ils n'arrêtaient pas de menacer mon mari pour me faire peur et m'empêcher de dormir. Mon mari y voit mal de nuit et c'est lui qui devait conduire pour rentrer et ils me montraient son accident. Si bien que j'ai réussi à m'endormir seulement à son retour.
Les nuisibles aiment bien s'amuser avec les vivants. Ils ont la possibilité de leur faire croire ce qu'ils veulent en s'insinuant dans leurs esprits. Si la personne est sensible à leur présence, comme moi, c'est encore pire. Les choses ont beaucoup changé aujourd'hui, je ne me laisse plus faire. Je leur montre clairement qui est le patron. Surtout il ne faut pas leur montrer que vous avez peur d'eux. C'est plus facile à dire qu'à faire, je sais, mais c'est la seule solution. Les nuisibles, comme les mauvais esprits, puisent leur énergie dans la peur des vivants. Le plus simple est de les ignorer ou alors simplement de leur demandé de partir. Mais ce n'est pas toujours aussi simple de se débarrasser d'eux.

Paranormal activity

Une fois, il y a quelques temps, nous avons regardé Paranormal Activity avec mon frère et ma sœur. Ce film, tout comme parfois le simple fait d'en parler, les attirent. Ce fut le cas. Ce n'était pas un nuisible. Celui là dégageait une mauvaise énergie mais il ne se manifesta pas. Sauf qu'à la fin du film, il est resté là. Alors je suis allé le voir, sans entrer dans la chambre, parce qu'il dégageait une mauvaise énergie tellement forte que je ne voulais pas trop m’approcher. Je lui ai simplement dis que je ne pouvais rien pour lui et qu'il valait mieux qu'il parte. Tout ça de façon très poli et respectueuse, bien sûr. Il est parti sans même prononcer un mot, ni même me transmettre une vision.

Dame blanche

Depuis la fin de l'année dernière j'entre plus facilement en contact avec eux et je m'entraine pour ça. Je ne sais pas dans quel but encore, mais j'exécute les exercices pratique que mon guide spirituel me demande de réaliser. Je verrais bien !

Récemment, je suis entré en contact avec un esprit très sympathique du nom d'Allan. Il est monté dans ma voiture un soir. Nous avons discuté de tout de rien, comme je l'aurais fait avec n'importe quel autre passager. Cet homme est mort lors d'une ballade dominical avec sa famille. Il était marié et avait deux enfants. Un arbre lui est tombé dessus...
Le soir de cet rencontre, un esprit est venu embêter mon fils de 9 mois en lui envoyant des cauchemars... Quand je suis entré dans la pièce, je n'ai pas tout de suite ressenti sa présence mais mon intuition me disait que c'était louche. J'ai emmené mon fils avec moi hors de la pièce et j'ai demandé à Allan de m'aider à le faire fuir. C'est alors que j'ai eu une vision d'un homme au visage complétement déformé disparaissant de la chambre de mon fils, comme si quelqu'un l'avait aspiré ailleurs. Je ne pourrais jamais assez le remercier.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau